Un chocolat « désolé » et tout devient plus simple

Jusqu’à présent pour remercier quelqu’un on avait les chocolats « merci », désormais pour s’excuser on aura les chocolats « désolé »!

Jésus Christ et Judas fans des chocolat désolé

Désolé Jésus je t’ai trahi pour trente deniers, ou papa, maman désolé j’ressens comme une envie de m’isoler ou encore désolé mon chéri je t’ai trompé avec ton frère! Voilà le genre d’excuses qui avaient toujours un peu de peine à passer. Mais c’était avant qu’une petite société lausannoise lance ses chocolats « désolé » qui ont justement pour objectif de faire passer la pilule plus facilement, mieux en tout cas qu’avec sexion d’Assaut en musique de fond !


Commençons par le commencement : Davide Valdarnini, un jeune Lausannois de 32 ans, tapait le carton avec ses amis quand tout à coup cette nouvelle idée d’excuses chocolatées a pris naissance dans son cerveau un peu fêlé, telle une génération spontanée de Barbapapa (oui, on l’oublie souvent mais les Barbapapa sont des générations spontanées au sens aristotélicien du terme, et il est parfois bon de le rappeler)

La fine équipe a donc décidé de créer des petites gouttes de chocolat en forme de smileys tristes propres à accompagner n’importes quelles excuses et adoucir ainsi le courroux de l’être cher. Le paquet porte lui même un message de circonstance tel que : « Je l’ai encore fait » ou « Ce sera mieux la prochaine fois » par exemple.

gouttesFabriqué en collaboration avec le chocolatier suisse Stella Bernrain, son chocolat est disponible en quatre variétés différentes : noir, noir avec préparation de grenade, au lait et blanc avec éclats de fèves de cacao. Que ce soit le noir à 75% de cacao et à l’amertume bien établie, le blanc ou le lait et sa douceur qui nous a particulièrement plu, toutes les variétés ne seront que le reflet de votre repentir véritable. Cerise sur le gâteau tout est entièrement fabriqué en Suisse et toutes les recettes sont réalisées avec des produits bio, fairtrade et sans huile de palme, s’il vous plaît!

L’originalité du projet, s’il en fallait encore une, tient au fait qu’il est financé par une campagne de crowdfunding sur le site Indiegogo. Les porte-parole officiels de cette campagne sont Jésus Christ et Judas, témoins de l’efficacité du pouvoir de pardon du chocolat Désolé. Alors que la campagne aborde sa dernière semaine la somme plus que respectable de 13’000 euros a été rassemblée.

Alors? Qui pour soutenir une belle initiative chocolatée un peu déjantée?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>