Expérience chocolat à Vevey avec Läderach

Le chocolatier Läderach a investi Vevey depuis une année et y propose des ateliers chocolat encadré par le maître chocolatier Blaise Poyet.

Enseigne chocoatelier LäderachNous vous en parlions il y a exactement une année, lorsque Läderach venait d’investir Vevey après avoir racheté la renommée confiserie Poyet, l’idée nous trottinait dans la tête d’aller tenter l’expérience chocolat à Vevey, et bien c’est désormais chose faite.


Lire aussi : La chocolaterie Läderach investit Vevey

Une partie du personnel, dont le couple Poyet, avait alors été réengagé et c’était l’occasion pour la chocolaterie de Glaris de s’implanter un peu plus en Suisse romande pour étoffer un peu ses trois uniques magasins, tous à Genève.

La nouvelle chocolaterie comprend non seulement le magasin mais également un parcours découverte du chocolat similaire à celui existant en Suisse alémanique ainsi que les ateliers sur le chocolat qui ont fait la réputation de la maison Poyet. Une invitation tombée à point nommé était l’occasion d’aller jeter un oeil de plus près à tout cela.

L’expérience du Chocolat Läderach à Vevey se savoure tout d’abord à travers sa boutique de chocolats, située à deux pas de la gare. Attenante à celle-ci se trouve un parcours du chocolat ainsi qu’un atelier Chocolat.

Le parcours chocolat
Guidé par le frais et sémillant chocolatier Poyet nous arpentons le parcours découverte qui est une invitation à découvrir des informations passionnantes sur l’origine et la transformation du cacao. Vingt minutes bien investies qui permettent une entrée en matière passionnante dans un monde passionnant où même si tu penses tout savoir tu as toujours quelque chose à apprendre. Tu apprendras par exemple que la spécialité suisse c’est le conchage de 72h, ce qui donne une texture particulièrement fine en bouche et moins rustique que le chocolat français. Bon peut-être que tu ne sais pas encore ce qu’est le conchage dans ce cas je te renvoie à mon article sur Favarger qui décrit toutes les étapes de fabrication du chocolat : Favarger, l’apôtre du chocolat suisse!

 

La dégustation
La partie théorique passée, prochaine étape : la dégustation et sensibilisation aux arômes diverses et variés du chocolat à travers le monde. Lors des dégustations deux écoles s’affrontent; la première veut que l’on commence par le chocolat blanc puis au lait puis noir, en suivant une gradation de l’intensité aromatique. Chaque arôme n’est ainsi pas parasité par le précédent. La deuxième école veut qu’on fasse exactement l’inverse : chocolat noir, puis au lait, puis blanc. L’idée ici est de commencer par le chocolat qui a le moins de graisse pour finir par celui qui en contient le plus. Cela évite ainsi de saturer les papilles dès le début de la dégustation. Notre hôte est donc un fervent défenseur de la seconde école, qu’il en soit ainsi !

Après le passage des trois couleurs de chocolat, du grué et du beurre de cacao, notre voyage gustatif nous a conduit tout d’abord à Grenade avec un cacao fruité et très acide, s’est poursuivi par le Ghana, cacao très tanique et a abouti à Java et ses notes de tourbes où le procédé traditionnel de séchage au feu, pour cause d’humidité indonésienne, se ressent très fortement dans son arôme.

 

Cette sensibilisation aromatique est une entrée en matière idéale pour découvrir la production artisanale de Blaise Poyet. Qu’elle soit traditionnelle ou beaucoup plus particulière comme ce chocolat façon soupe thaïlandaise Tom Yam (croustillant de noix de cajou de Phuket et feuilles de limettier légèrement pimenté, crémeux au lait de coco et citronelle, chocolat Saint-Domingue 70%), le chocolat Confucius (Fleurs de jasmin, thé du Yunnan et gingembre citronné) ou encore, immanquable, le chocolat Charlie Chaplin, Vevey oblige (chocolat à 52% de cacao, caramel et pignon).

L’atelier
Dernière étape de notre voyage au pays du chocolat: l’atelier. Chaque mois une nouvelle recette permet de mettre la main à la pâte de cacao tout en étant encadré par notre maître chocolatier préféré. Prochaines thématiques : « les vaches de nos montagnes », « hérissons » et « châtaignes ». Nous avons testé la fabrication de branches de chocolat.

Au final, entre le parcours, l’atelier et la boutique, ce sont deux heures extrêmement denses et pédagogiques que nous avons passées, mais également quelques belles tranches de rire grâce à la personnalité de Blaise Poyet, véritable amoureux du chocolat, qui sait s’adapter à son auditoire et se montrer charmant sous ses airs grognons. Cerise sur le gâteau, c’est avec un tablier tout neuf que nous repartons conquis.

Bref, on ne saurait que recommander cette expérience, que ce soit entre amis, collègues ou en famille puisque des ateliers destinés aux enfants sont également organisés. Que ce soit en boutique ou à l’atelier le couple Poyet vous envoutera. Toutes les informations nécessaires pour vous inscrire.

Blaise Poyet et sa femme

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>