Un ouvrage retrace l’univers visuel de Suchard

suchard2

Un nouvel ouvrage rend hommage à la marque Suchard qui à travers ses bientôt 200 ans d’histoire à produit une iconographie impressionnante en terme de publicités, emballages ou affiches.

Régis Huguenin, jeune historien, a travaillé pendant 5 ans sur son livre avant de le présenter il y a quelques jours dans les locaux de Choco emotionS, à Serrières. L’ouvrage retrace l’histoire de l’entreprise Suchard à travers le prisme de son iconographie produite tout au long de son histoire. Et durant les 164 ans d’activités de l’entreprise à Neuchâtel et Serrières ce ne sont pas moins de 35000 documents qu’il a fallu dépouiller, analyser et sélectionner pour en faire au final une thèse de doctorat qui débouche ces jours-ci sur cet ouvrage.

On y apprend, entre autres, que la production d’images ne reflète pas forcément la réalité d’une entreprise mais plutôt une mise en scène servant à lui créer une identité propre. Jouer en quelque sorte sur l’imaginaire  collectif pour faire envie et pousser à l’achat avant d’enfin pouvoir goûter le produit.

Découvrez le reportage de Canal Alpha ci-dessous

suchard

L’histoire mouvementée de Suchard

Impossible de parler de cet ouvrage sans évoquer l’histoire mouvementée qu’à connu l’entreprise Suchard. Comme beaucoup d’autres marques, Suchard naît au XIXe siècles, plus particulièrement en 1826 lorsque Philippe Suchard ouvre une confiserie au centre-ville de Neuchâtel. On doit à Philippe Suchard la conception en 1826 d’un nouveau mélangeur pour le sucre et la poudre de cacao. Le procédé est encore utilisé de nos jours. L’entreprise prend un tel essor qu’au début des années 1880, la firme assure à elle seule la moitié de la production nationale de chocolat et qu’un ouvrier du secteur chocolatier sur deux travaille chez Suchard.

Après avoir transféré le siège de la holding Suchard de Neuchâtel à Lausanne en 1940, le groupe fusionne en 1970  avec Chocolat Tobler, fabricant du Toblerone, icône suisse par excellence. Dès lors ce ne sera qu’une succession de fusions entraînant une dissolution progressive de l’image historique de Suchard. En 1982 intégration dans le conglomérat Jacobs-Suchard avec la fin de la fabrication à Neuchâtel en 1990. Puis le groupe est vendu au cigarettier Philip Morris, qui l’intègre dans le groupe Kraft Jacobs Suchard pour finalement se noyer et disparaître dans Kraft Foods en 2000. Les péripéties ne sont pas terminées puisqu’en 2012, suite à une scission du groupe, Suchard passe désormais chez Mondelēz International.

De cette belle aventure ne subsiste désormais, outre une grande nostalgie, que quelques lieux emblématiques et historiques, l’association des amis de Suchard qui tente de promouvoir et valoriser le patrimoine culturel de Suchard à Neuchâtel, ainsi que quelques marques emblématiques comme Milka qui ont réussi à subsister au-delà de leur maison-mère et à presque éclipser sa pourtant riche histoire.

Mais on peut donc désormais également compter sur ce nouvel ouvrage qui fait revivre de manière visuelle l’histoire tumultueuse mais ô combien belle du chocolat neuchâtelois.

 

L’univers visuel de Suchard (1945-1990)suchardLivre est disponible aux Editions Alphil-Presses universitaires suisses

3 commentaires

  1. Pingback :Tourisme 100% chocolat! | L'actualité du chocolat

  2. Pingback :Neuchâtel aime le chocolat | L'actualité du chocolat

  3. Pingback :Opération mugcake milka! – chocogeek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>