Les Kinder Surprise se font griller la politesse aux USA

YOWIE_foils

Yowie, un confiseur australien, vient d’annoncer qu’il commercialisera prochainement ses propres chocolats avec jouets surprises aux Etats-Unis. Jusque là rien d’exceptionnel me direz-vous, sauf que tout le petit monde de l’industrie chocolatière est en ébullition puisque la loi américaine est claire et stipule que : « les produits de confiserie contenant un objet sans valeur nutritive, partiellement ou totalement encastré, ne peuvent pas être vendus aux États-Unis« . Fichtre! Quel est donc le secret de Yowie pour avoir réussi le tour de force de réussir là où Kinder Surprise, leader de ce marché avec 30 millions d’oeufs écoulés, botte en touche depuis 40 ans.

Car voilà en effet 40 ans que les américains sont privés du bonheur intense de savourer le chocolat bicolore d’un Kinder Surprise et de découvrir quelques secondes plus tard, au son d’un « pop » tellement caractéristique et le cœur battant, la surprise que renferme le petit oeuf de plastique jaune. Motif? Le danger d’étouffement que représenteraient les jouets contenus dans les célèbres oeufs italiens. What? Les enfants américains ont donc une constitution différente de celle des européens qui eux ne risquent rien depuis 40 ans? Apparemment… il semblerait que pour le gouvernement américain les œufs se rapprochent furieusement de ce qui ressemblerait à une arme de destruction massive anti-enfants.

C’est bien connu, la vieille Europe est ainsi nommée car il n’y a quasiment plus aucun enfant vivant sur le continent, on sait désormais que depuis leur apparition en 1974 les Kinder Surprise ont eu raison d’eux… Mieux que le préservatif, mieux que la peste noire, le plus grand éradicateur d’enfants jamais créé j’ai nommé : les Kinder Surprise! Thomas Malthus en aurait rêvé…

Persona non grata (ou plutôt ôvum non grata) sur sol américain, il est dès lors plus facile de se procurer une arme à feu qu’un oeuf de Ferrero au pays de l’Oncle Sam. Et attention aux contrebandiers, l‘amende peut être salée. Magnifique Amérique baignée de contradictions qui font tout son charme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>